mobile


mobile

mobile [ mɔbil ] adj. et n. m.
• 1301 « bien meuble »; lat. mobilis « qui se meut », pour movibilis, de movere « mouvoir »
I Adj. (1377)
1Qui peut être mû, dont on peut changer la place ou la position. Pièce mobile d'une machine, d'un dispositif (chariot, coulisse, piston, etc.). Cloison mobile. Pont mobile. Carnet, calendrier à feuillets mobiles. amovible. Téléphone mobile ou n. m. un mobile. portable.
2Dont la date, la valeur peut être modifiée, est variable. Fêtes mobiles. Échelle mobile des salaires.
3Milit. Qui peut se déplacer, aller en opérations ( mobiliser). Troupe, colonne mobile. Anciennt La garde nationale mobile, la garde républicaine mobile. 1. garde (II). Un garde mobile (ou gendarme mobile) affecté au maintien de l'ordre. Brigade mobile.
4Qui n'est pas fixe, se déplace sans cesse. Population mobile. ambulant, nomade.
5Dont l'apparence change sans cesse. mouvant. Reflets mobiles. changeant, chatoyant, fugitif. « Une petite ombre mobile palpitait derrière ses pas » (Louÿs). Visage, regard mobile, plein de vivacité. ⇒ animé.
6Vieilli Dont les pensées, l'humeur sont sujettes au changement. changeant.
II N. m.
1(XVIIe) Mécan. Tout corps qui se meut ou est mû, considéré dans son mouvement. Mouvement, vitesse, direction, masse d'un mobile. Problème de mobiles, concernant des corps ou des êtres fictifs en mouvement dans des conditions déterminées.
2Vieilli Ce qui fournit une impulsion, un mouvement. moteur. « L'argent, premier mobile des affaires de ce monde » (Voltaire).
Mod. Ce qui porte, incite à agir. impulsion. Mobile d'une action. cause, motif, motivation. « Toutes les actions humaines ont pour mobile la faim ou l'amour » (France). Dr. Motif qui détermine la volonté de l'auteur d'un acte et le décide à agir. « Dès lors, le mobile du meurtre était trouvé : les Roubaud, connaissant le legs [...] » (Zola). Crime commis sans mobile apparent, sans raison immédiatement décelable.
3(1949; de l'angl.) Arts Ensemble d'éléments construits en matériaux légers et agencés de telle sorte qu'ils prennent des dispositions variées sous l'influence du vent ou de tout autre moteur. Les mobiles de Calder.
⊗ CONTR. Immobile; 1. fixe. Sédentaire.

mobile adjectif (latin mobilis) Qui peut se mouvoir, qu'on peut enlever ou changer de position : Les éléments mobiles d'un meuble de rangement. Classeur à feuillets mobiles. Qui est amené ou qui est prêt à se déplacer, à changer d'activité : Une main-d'œuvre mobile. Se dit de troupes qui peuvent se déplacer très rapidement : Des unités mobiles de l'armée. Se dit d'un matériel informatique, audiovisuel ou de télécommunication qui peut s'utiliser lors d'un déplacement sans nécessité de branchement. Qui est animé d'un mouvement constant ou dont l'aspect change constamment : La surface mobile des eaux. Qui passe rapidement d'une expression à l'autre, qui est plein de vivacité : Visage mobile. Vieux. Qui est instable, qui passe continuellement d'un sentiment à l'autre, d'une idée à l'autre : Un esprit mobile. Dont la date ou la valeur peut changer : Les fêtes mobiles. L'échelle mobile des salaires. Se dit d'une cloison constituée soit d'une grande porte accordéon, soit de panneaux coulissant l'un sur l'autre. ● mobile (expressions) adjectif (latin mobilis) Communication mobile, téléphonie mobile, radiocommunication à l'usage de personnes possédant un poste mobile ou se déplaçant à bord de véhicules. Téléphone mobile, radiotéléphone. Caractère mobile, élément d'un ensemble de caractères typographiques fondus séparément. ● mobile (synonymes) adjectif (latin mobilis) Qui peut se mouvoir, qu'on peut enlever ou changer de...
Contraires :
Qui est amené ou qui est prêt à se déplacer...
Synonymes :
- itinérant
Contraires :
- sédentaire
Se dit d'un matériel informatique, audiovisuel ou de télécommunication qui...
Synonymes :
Qui est animé d'un mouvement constant ou dont l'aspect change...
Synonymes :
Qui passe rapidement d'une expression à l'autre, qui est plein...
Synonymes :
Contraires :
- figé
Qui est instable, qui passe continuellement d'un sentiment à l'autre...
Synonymes :
- léger
- protéiforme
mobile nom masculin Corps en mouvement : La vitesse d'un mobile. Sculpture susceptible de mouvement, sous l'impulsion de l'air ou d'un moteur. (Composé d'éléments reliés par des tiges articulées, suspendu ou en équilibre sur un support, le mobile a été créé par A. Calder.) Objet de décoration ou jeu construit sur les principes des mobiles de Calder. Composition typographique en caractères mobiles. Soldat de la Garde nationale mobile. Téléphone mobile. ● mobile nom masculin (de mobile) Motif qui pousse quelqu'un à agir, qui détermine certaines de ses conduites : L'argent est un puissant mobile dans cette affaire. Motif qui a conduit une personne à commettre une infraction. ● mobile (synonymes) nom masculin Soldat de la Garde nationale mobile.
Synonymes :
mobile (synonymes) nom masculin (de mobile) Motif qui pousse quelqu'un à agir, qui détermine certaines de...
Synonymes :

mobile
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Qui se meut; qui peut être mû, déplacé.
d2./d Changeant. Caractère, visage mobile.
d3./d Qui se déplace, qui n'est pas sédentaire.
|| MILIT Troupes mobiles. Population mobile.
d4./d Dont la date varie d'une semaine, d'une année, etc., à l'autre.
Fêtes mobiles: Pâques, l'Ascension et la Pentecôte.
d5./d Dont la valeur varie. échelle mobile des salaires.
rII./r n. m.
d1./d PHYS Corps en mouvement.
d2./d Ce qui incite à agir. Le mobile d'un crime.
d3./d BX-A Composition artistique dont les éléments sont mis en mouvement par le vent ou un moteur.

⇒MOBILE, adj. et subst.masc.
I. Adj., le plus souvent postposé. Qui se déplace ou peut être déplacé.
A. —[Par rapport à un lieu, à une position]
1. [En parlant d'un inanimé] Nouvelle presse maniable, légère, mobile, portative, à mettre dans la poche (COURIER, Pamphlets pol., Au réd. «Censeur», 1820, p.36). Un mal qu'il avait eu autrefois dans la moelle, un mal mobile, de l'orteil au genou, lui donnant l'envie de décrocher le fusil et de se tirer à la jambe (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p.24):
1. Le jour où Copernic a prouvé que ce qu'on croyait le plus stable était en mouvement, que ce qu'on croyait mobile était fixe, il nous a montré combien pouvaient être trompeurs les raisonnements enfantins qui sortent directement des données immédiates de nos sens...
H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p.163.
Maison mobile. Maison construite de telle manière qu'elle puisse être déplacée. P. anal. Petit camion aménagé pour servir de logement. Nous ne construisons que 8 000 maisons mobiles par an, constate M. Michel Bernard, délégué général de la Chambre syndicale des professionnels, alors qu'il y a plus de 100 000 acheteurs potentiels dans toute la France (L'Express, 14 sept. 1970, p.94, col. 3).
2. [En parlant d'un animé] Anton. sédentaire. Main d'oeuvre mobile. Un organisme qui est animal, c'est-à-dire mobile, pourra en effet profiter de sa mobilité pour aller chercher des animaux sans défense et s'en repaître (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p.132):
2. Le Comte Capo d'Istria, nommé président de la république au commencement de l'année 1828, établit le siége du gouvernement dans le village d'Égine. La population mobile et remuante qui recherche les emplois publics s'y porta en masse; on y construisit force maisons, et le village devint une ville.
ABOUT, Grèce, 1854, p.226.
Domaine milit. [À propos d'un corps milit.] Qui est apte à se déplacer facilement. Colonne, escadron mobile. Escadrons de gendarmerie mobile réunis en légions et en groupes régionaux (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p.300).
En partic. Garde mobile.
a) [Correspond à garde1]
) HIST. Corps de troupe de la Garde nationale de 1848 à 1871. On rencontrait la garde nationale qui s'en allait; la garde mobile, sur le pont, avait la crosse de ses fusils en l'air (GONCOURT, Journal, 1848, p.32).
Emploi subst., p.ell. Le moral de la mobile et de l'armée est complètement changé (GONCOURT, Journal, 1870, p.681).
) Corps de gendarmerie mobile. La garde mobile et la gendarmerie, eussent-elles été complètes et sûres d'elles-mêmes, n'auraient pu faire face à tout (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.9). V. garde républicaine mobile.
b) [Correspond à garde2]
) HIST. Membre du corps de troupe de la Garde nationale de 1848 à 1871. Le 22e corps d'armée, formé de gardes mobiles, de compagnies de dépôt (...) avait dû abandonner Amiens (ZOLA, Débâcle, 1892, p.514).
Emploi subst., p.ell. Ils [des soldats exténués] ont subi les attaques nombreuses des francs-tireurs et des mobiles, qu'ils appellent des paysans armés (BARRÈS, Colline insp., 1913, p.296).
) Domaine milit. Membre du corps de gendarmerie mobile. Place de la Concorde, un groupe de gardes mobiles à cheval passait en patrouille, au pas, comme pour maintenir la chaussée libre (LARBAUD, Journal, 1934, p.282).
B. —Qui se déplace ou peut être déplacé par rapport à un ensemble d'objets de même nature. Le larynx de l'homme et des mammifères est un assemblage de cartilages mobiles les uns sur les autres (CUVIER, Anat. comp., t.4, 1805, p.493). Procédé des reliures à feuillets mobiles (Civilis. écr., 1939, p.12-2):
3. ... la proportion entre la partie fixe et la partie mobile du salaire des ouvriers doit varier parmi les différentes industries...
COMTE, Catéch. posit., 1852, p.317.
Échelle mobile (des salaires).
Espace mobile de rangement. Espace que l'on peut modifier. En dehors du couloir de circulation, aménagé tout autour de l'appartement et comportant des mini-chambres et des espaces mobiles de rangement, le centre de l'appartement est constitué de rectangles-unités non fixes (Réalités, sept. 1972, p.72, col. 1).
IMPR. [À propos d'un caractère d'impr.] Qui est amovible et peut être assemblé avec d'autres caractères du même type pour la composition d'autres mots (d'apr. COMTE-PERN. 1974).
En partic. [À propos d'une date, d'une fête] Qui varie en fonction de la date de Pâques. Jours mobiles. Durant l'époque dont je fais le tableau, l'année civile commençait à Pâques, et le premier jour de l'an avait ainsi une date mobile (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p.45). Dates extrêmes des fêtes mobiles, qui varient de plus d'un mois (CHAUVE-BERTRAND, Question calendrier, 1920, p.93).
C. —[La notion de déplacement est associée à la sensation d'un mouvement]
1. Littér. [En parlant d'un inanimé] Dont l'apparence donne une impression de souplesse, de mouvement, de changement. Le long panache de nos fumées, rabattues par le vent d'ouest, court sur cette immensité, mobile et plate [le Nil], et y fait des ombres (FROMENTIN, Voy. Égypte, 1869, p.54). Le soleil faisait danser sur le sol un réseau mobile de taches brillantes (GRACQ, Argol, 1938, p.47):
4. ... les blés dans les champs ont roulé leurs vagues blondes, qui s'allongeaient, s'allongeaient toujours sur les têtes mobiles des épis.
FLAUB., Champs et grèves, 1848, p.217.
2. [En parlant d'un trait du visage ou de la physionomie] Dont l'apparence donne une impression de vivacité. Lèvres, narines, yeux mobiles; regard mobile. Son nez allongé, mobile, doué d'un tact exquis, explorait le monde sensible (A. FRANCE, Île ping., 1908, p.12). Deux petits yeux enflammés brillaient dans sa face plissée, étonnamment mobile pour un corps aussi guindé (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p.126):
5. M. P., concierge de ce terrible château, est un fort bel homme, dont la physionomie mobile prend alternativement le caractère de la franchise, de la fermeté et de la rudesse.
JOUY, Hermite, t.3, 1813, p.297.
D. Au fig.
1. Qui est apte à recevoir des impressions de nature différente. Synon. agile, vif. Mon cerveau, toujours mobile, travaille et tourbillonne sous un front immobile avec une vitesse effrayante (VIGNY, Journ. poète, 1837, p.1065):
6. Pascal est trop riche, trop mobile, trop souple aux inspirations divines et au travail de la grâce pour qu'un nom de secte suffise à le définir.
BREMOND, Hist. sent. relig., t.4, 1920, p.321.
2. Qui manque de stabilité, de constance. Au lieu de partis fixés, nous avons des groupements mobiles, instables. Et souvent des groupes financiers reliés à nos groupes mobiles (BARRÈS, Cahiers, t.10, 1914, p.303). Mon esprit qui fut toujours trop mobile sautait avec ravissement d'un sujet à l'autre (GREEN, Journal, 1942, p.233):
7. L'influence supérieure ne peut, ne doit pas venir d'une assemblée mobile, sujette aux passions, aux caprices, à l'esprit de parti, comme toutes les assemblées possibles.
MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p.171.
II. Subst. masc.
A. — 1. MÉCAN., PHYS. Corps qui se meut ou qui est mû. Nous supposerons que les mobiles sont des sphères homogènes qui pourront être de différens rayons et de différentes matières (POISSON, Mécan., 1811, p.248). Quand un mobile parcourt une distance, il passe successivement de point en point; et ces points nous servent à mesurer sa vitesse (P. LEROUX, Humanité, 1840, p.99).
2. BEAUX-ARTS. Œuvre d'art constituée d'un ensemble d'éléments qui peuvent être mis en mouvement les uns par rapport aux autres. Mobile cybernétique. Ils remplacent leurs lampadaires Par des mobiles de Calder (ARAGON, Rom. inach., 1956, p.222):
8. Avec des matières inconsistantes et viles il [Calder] monte d'étranges agencements de tiges et de palmes (...). Ce sont des résonateurs, des pièges; ils pendent au bout d'une ficelle (...), faussement endormis; passe un frisson errant, il s'y empêtre, les anime, ils le canalisent et lui donnent une forme fugitive: un Mobile est né.
SARTRE, Sit. III, 1949, p.307.
B. Au fig.
1. Ce qui donne une impulsion au mouvement. La jeunesse est anarchiste. Elle s'insurge contre ce qui est. Elle rêve d'autre chose et d'en être le mobile (COCTEAU, Aigle, 1946, II, 4, p.349):
9. ... tous les êtres sublunaires sont ordonnés au soleil, comme les corps planétaires eux-mêmes; (...) il est le mobile de tous leurs mouvements comme de celui de notre globe.
BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.321.
Premier mobile
PHILOS. Cause initiale qui, dans certains systèmes métaphysiques, est supposée fournir l'énergie nécessaire à toutes les autres. Aristote raisonnoit comme Platon, sur l'origine de l'univers; mais il imagina le beau systême de la chaîne des êtres, et remontant d'action en action, il prouva qu'il existe quelque part un premier mobile (CHATEAUBR., Génie, t.1, 1803, p.106).
P. ext. Raison principale par laquelle peut s'expliquer un événement, une action. Ce besoin d'idées ou de sensations nouvelles, premier mobile des progrès de l'esprit humain (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p.36).
2. Raison, le plus souvent d'ordre affectif, qui permet de comprendre un événement, une action. L'amour des arts grecs qui dominait alors chez les grands de Rome, était encore un mobile de brigandage (MICHELET, Hist. romaine, t.2, 1831, p.209):
10. Une certaine tradition intellectualiste croit devoir sauver l'originalité de la volonté en opposant les motifs aux mobiles; les mobiles seraient affectifs et passionnels, les motifs rationnels et assagis.
RICOEUR, Philos. volonté, 1949, p.68.
DR. Raison d'ordre affectif ou intellectuel par laquelle peut s'expliquer un acte. Synon. but, cause, raison. Le mobile du crime, bien entendu, est que Leroy reprochait à Colombin d'avoir fait fermer le cercle où il travaillait, la veille au soir, et de lui avoir ainsi enlevé son gagne-pain (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.490).
REM. 1. Mobiler (se), verbe pronom., hapax. Le décor se mobile aux mouvantes écluses (PLOWERT 1888). 2. Mobilo, subst. fém. rare. Synon. pop.et fam. de garde mobile (supra I A 2 en partic.). Vieilles frusques (...) vieille capote de la mobilo, vieux képi dans son enveloppe bleue (GENEVOIX, Éparges, 1923, p.193).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist. I. Subst. A. 1301 «bien meuble» (Ordonn. du D. Jehan II, Morice, Preuves de l'hist. de Bretagne, I, 1169 ds GDF.), attest. isolée dans ce sens. B. 1. [Ca 1380 premier mouvable astron. médiév. «la première des sphères célestes, qui enveloppe et fait mouvoir les sphères inférieures» (JEAN LEFEVRE, Trad. La Vieille, éd. H. Cocheris, 4184)]; ca 1448 mobile premier (MARTIN LE FRANC, Estrif de fortune et vertu, f°101 v° ds O. ROTH, Studien zum Estrif..., p.228); 1516 premier mobile (Remonstrances ou complainte de Nature..., 221 ds Rose, éd. Méon, t.4, p.134); 2. a) 1662 p.ext. «personne exerçant la principale influence» (VINEUIL, Guerre de Paris ds LA ROCHEFOUCAULD, Mémoires, Cologne, p.73: le Coadjuteur qui avoit esté le principal mobile de cette guerre); b) )1677 premier mobile «ce qui fournit une impulsion, un mouvement» (BOSSUET, Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même, III, 11 ds LITTRÉ); ) 1682 premier mobile «ce qui pousse, incite quelqu'un à agir» (LA FONTAINE, Contes, V, 7, 99); 1740 mobile (Ac.); )1835 «tendance impulsive et affective (p.oppos. à motif)» (JOUFFROY, Cours de droit naturel d'apr. LAL. 1968); ) 1883 dr. (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, p.226: le mobile du criminel); ) 1968 comm. mobile d'achat (Lar. encyclop. Suppl.). C. 1. 1639 «corps en mouvement» (MERSENNE, Les Nouv. pensées de Galilée, éd. P. Costabel et M. P. Lerner, p.73); 2.a)1752 horlog. (Trév.); b) 1963 mécan. «roue dentée avec son axe» (Lar. encyclop.); 3. 1892 typogr. (GUÉRIN: tirer sur mobile); 4.1946 Beaux-arts (SARTRE, Les Mobiles de Calder, Paris). II. Adj. A. 1. a) 1377 «qui peut être mû» (N. ORESME, Livre du ciel et du monde, éd. A. D. Menut et A. J. Denomy, 83 c 15, p.334); b) 1751 typogr. caractères mobiles (Encyclop.t.2, p.651a); c) 1785 menuis. menuiserie mobile (Encyclop. Méthod. Mécan. t.4, p.795); 2. a) 1636 fête mobile (MONET); b)1952 échelle mobile (des salaires) (Le Monde, 19 janv., p.5); 3. a) 1823 milit.colonne mobile (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.1, p.704); b) ) 1829 garde mobile fém. (BOISTE); 1830 subst.fém. la mobile (Patriote boiteux ds LARCH. 1861, p.180); 1834 garde nationale mobile (BOISTE); ) 1848 subst. masc. «soldat de la garde mobile» (SAND, Corresp., p.39); 1863 garde mobile masc. (GONCOURT, Journal, p.31); c) 1877 gendarmerie mobile (HUGO, Hist. crime, p.20); 1962 (Lar. encyclop., s.v. gendarmerie). B. a) Ca 1448 «sujet au changement, variable» (MARTIN LE FRANC, loc. cit.: quant a ce elle [la disposition de providence divine] est diversement mobile); b) ca 1510 «inconstant, instable» (GRINGORE, L'Obstination des Suisses, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t.2, p.356). C. 1. a) 1749 «animé d'un mouvement incessant» (BUFFON, Hist. nat., t. 1, p.115: la face mobile de la mer); b) 1803 «dont l'aspect change constamment» (CHATEAUBR., Génie, t.1, p. 212); 2.1854 «qui n'est pas fixe, se déplace sans cesse» (ABOUT, loc. cit.). Empr. au lat. mobilis adj. (forme syncopée pour movibilis, dér. de movere «mouvoir, bouger») «mobile, qui peut être mû ou déplacé; changeant, inconstant», res mobiles plur. «biens meubles», b.lat. mobile, mobilia, subst. neutre sing. et plur. «biens meubles», lat. scolast. mobile primum «mobile premier, la première des sphères célestes» (mil. XIIIe s. ds Thomas-Lexikon, v. aussi NED, s.v. primum mobile). Les mobiles de Calder (C 4) auraient été baptisés ainsi soit par l'artiste fr. Marcel Duchamp (Encyclop. univ., t.3, p. 786) en 1932 (Brockhaus Enzykl., s.v. Mobile), soit en angl. par Calder lui-même en 1936 (REY-GAGNON Anglic.). Fréq. abs. littér.: 2406. Fréq. rel. littér.: XIXes.: a)4514, b) 2810; XXe s.: a) 2747, b) 3220. Bbg. QUEM. DDL t.18. —Sculpt. 1978, p. 541. — ROQUES (G.). La lexicogr. et l'alchim. R.Ling. rom. 1974, t. 38, p. 455.

mobile [mɔbil] adj. et n.
ÉTYM. 1301, subst., « bien meuble »; lat. mobilis « qui se meut ou peut être mû », pour movibilis, de movere « mouvoir ».
———
I Adj. (1377, Oresme).
1 Qui peut être mû, dont on peut changer la place ou la position. || La matière (cit. 2) est mobile. || Objet lourd et peu mobile, peu maniable. || Pièce mobile d'une machine, d'un dispositif ( Chariot, coulisse…). || Piston mobile dans un cylindre. || Roue mobile autour d'un axe, d'un arbre. || Porte, fenêtre mobile autour d'une charnière, sur ses gonds, dans une glissière. || Menuiserie mobile. || Cadre (→ Guichet, cit. 4), châssis, claie, madrier (cit. 1)… mobile. || Culasse mobile. || Pont mobile. Volant.Carnet, calendrier à feuillets mobiles. Amovible.Téléphone mobile ou, n. m., un mobile : téléphone sans fil. aussi Portable.(1751). Imprim. || Caractères mobiles, qu'on assemble au moment de la composition et qu'on peut ensuite désassembler ( Monotype).Système qui demeure mobile. Astatique.Articulations (cit. 2 et 3) mobiles.Huppe mobile (→ Hocco, cit.). || Museau mobile d'un rongeur (→ Incisive, cit. 1).
2 (1636). Dont la date, la valeur peut être modifiée, est variable. || Fêtes mobiles. || Échelle (cit. 16) mobile des salaires.
3 (1829). Personnes. Qui se déplace facilement, en parlant d'une troupe; qui peut aller en opérations. → Mobiliser. || Troupe, colonne mobile envoyée en expédition. || La garde (1. Garde, II., 1., supra cit. 72) mobile.Anciennt. || Un garde (2. Garde, 3., cit. 12) mobile de la guerre de 1870, et, subst., un mobile. Moblot.Mod. || Gardes (2. Garde, 3., cit. 14) mobiles affectés au maintien de l'ordre. || Brigade mobile. || La garde mobile.
4 Qui n'est pas fixe, se déplace souvent. || Population mobile. Ambulant, nomade.Cellules (cit. 7) mobiles de l'organisme.
5 Dont l'apparence change sans cesse. Mouvant. || Lumière (cit. 17) changeante et mobile (→ Forêt, cit. 3). || Reflets mobiles. Changeant, chatoyant, fugitif.
1 Une petite ombre mobile palpitait derrière ses pas.
Pierre Louÿs, Aphrodite, I, I.
Visage, regard mobile (→ Aigu, cit. 9), plein de vivacité. Animé.
2 Cérizolles, surpris du timbre, et, si l'on peut dire, de la physionomie de sa voix, contempla ce visage si mobile que les moments, les aspects, en étaient insaisissables.
P.-J. Toulet, la Jeune Fille verte, IV.
6 Littér. Dont les pensées, l'humeur sont sujettes au changement. Léger, ondoyant, versatile. || Homme mobile comme le mercure (cit. 2). || Créature (cit. 9) mobile.Par ext. (Plus cour.). || Humeur mobile. Capricieux, changeant, fantasque, instable. || Sentiments mobiles. Inconstant. || Désirs, attention, imagination mobiles. Errant. || Détermination, volonté mobile. Ambulatoire (vx), flottant, fluctuant, fragile, fuyant, influençable, vacillant.Esprit mobile et vif. Agile.
3 M… est un homme mobile, dont l'âme est ouverte à toutes les impressions, dépendant de ce qu'il voit, de ce qu'il entend, ayant une larme prête pour la belle action qu'on lui raconte, et un sourire pour le ridicule qu'un sot essaye de jeter sur elle.
Chamfort, Caractères et anecdotes, « Portrait de M… »
———
II N. m.
1 (1671). Mécan. Corps qui se meut ou est mû, considéré dans son mouvement. || Mouvement, vitesse, direction, masse d'un mobile. || Mobile qui se meut dans une courbe (cit. 12). || Rencontre, choc de deux mobiles.Problème de mobiles, concernant des corps ou des êtres fictifs en mouvement dans des conditions déterminées. || Soit un mobile se déplaçant à la vitesse de…
4 (…) la géométrie ne considère dans le mouvement que l'espace parcouru; au lieu que dans la mécanique on a égard de plus au temps que le mobile emploie à parcourir cet espace (…) la loi la plus simple qu'un mobile puisse observer dans son mouvement est la loi d'uniformité (…)
d'Alembert, Sur les lois de l'équilibre, Œ. compl., t. I, p. 394-395.
2 Didact., vx. Ce qui fournit une impulsion, un mouvement. Moteur. || Premier mobile (vx) : objet, force imprimant le premier mouvement à un mécanisme ( Cause), et, par ext., personne exerçant la principale influence dans une affaire. Fig. || L'argent, premier mobile des affaires de ce monde (Voltaire). || L'amour, premier mobile de nos sociétés (→ Instigateur, cit. 1, Bernardin de Saint-Pierre).
3 Mod. Ce qui porte, incite à agir. || Les mobiles des hommes, d'un être (→ Indifférent, cit. 29). || Mobile d'une action. Cause, motif (→ Gouverner, cit. 17).Comm., publicité. || Mobile d'achat.
REM. Le mobile est une impulsion qui entraîne, détermine la volonté, tout en étant de l'ordre sensible, affectif ou passionnel. La réflexion pèse au contraire les motifs, les apprécie, en fait des raisons d'agir ou de s'abstenir. De ce fait, les mobiles déterminent d'ordinaire de longues suites d'actions, les motifs des actions particulières.
5 (…) l'intérêt n'est pas, comme je l'avais cru, le seul mobile des actions humaines (…)
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, IV, XII.
6 (…) toutes les actions humaines ont pour mobile la faim ou l'amour.
France, l'Orme du mail, Œ., t. XI, XV, p. 187.
7 (…) tous les actes de Paul ont les femmes pour mobile; toutes ses pensées vont vers elles, ainsi que tous ses efforts et toutes ses espérances.
Maupassant, les Sœurs Rondoli, I.
Dr. « But particulier et variable par lequel s'explique un acte licite ou illicite » (Capitant). || Les mobiles et les intentions (cit. 6). || Découvrir les mobiles d'un crime. || Meurtre (cit. 4, Zola) dépourvu de mobile apparent, immotivé. || Le meurtre avait des mobiles politiques, passionnels.
8 S'il y a eu crime, on s'explique malaisément qu'une somme aussi importante ait été laissée sur le vêtement de la victime; cela semble indiquer tout au moins que le crime n'aurait pas eu le vol pour mobile.
Gide, les Caves du Vatican, V, III.
4 (1949; de l'angl.). Arts. Ensemble d'éléments construit en matériaux légers (tôle mince, plastique, fils métalliques…) et agencés de telle sorte qu'ils prennent des dispositions variées sous l'influence du vent ou de tout autre moteur. || Les mobiles de Calder. || Mobiles et stabiles.
9 Avec des matières inconsistantes et viles, avec des petits os ou du fer-blanc ou du zinc, il (Calder) monte d'étranges agencements de tiges et de palmes, de palets, de plumes, de pétales. Ce sont des résonateurs, des pièges, ils pendent au bout d'une ficelle comme une araignée au bout de son fil ou bien ils se tassent sur un socle, ternes, rabattus sur eux-mêmes, faussement endormis; passe un frisson errant, il s'y empêtre, les anime, ils le canalisent et lui donnent une forme fugitive : un « Mobile » est né.
Sartre, Situations III, p. 307.
10 Elles (les familles) n'y sont jamais au complet et le rendez-vous général, bon gré, mal gré, c'est la généalogie : soit sous l'apparence de ces arbres dont nos enfants sont le printemps, soit sous la forme étagée où les lignées, de trait en trait suspendues, ressemblent aux mobiles de Calder.
Hervé Bazin, Cri de la chouette, p. 23.
Didact. || Mobile commandé : organe commandé, dans la régulation d'un système en mouvement.
CONTR. (De l'adj.) Immobile. — Dormant, fixe, fixé, solidaire. — Figé, sédentaire. — Hiératique.
DÉR. Mobilier, mobiliser, mobilisme, mobiliste. Moblot. V. Mobilité.
COMP. Aéromobile.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mobile IP — (or IP mobility) is an Internet Engineering Task Force (IETF) standard communications protocol that is designed to allow mobile device users to move from one network to another while maintaining a permanent IP address. Mobile IP for IPv4 is… …   Wikipedia

  • Mobile, Al — Mobile Spitzname: The Port City, Azalea City, The City of Six Flags Siegel …   Deutsch Wikipedia

  • Mobile IP — ist ein Netzprotokoll Standard der Internet Engineering Task Force (IETF), der entworfen wurde, um Benutzern von mobilen Geräten (z. B. Notebooks) den Wechsel von einem Rechnernetz in ein anderes zu ermöglichen und dabei gleichzeitig eine feste… …   Deutsch Wikipedia

  • Mobile.de — Unternehmensform Gesellschaft mit beschränkter Haftung Gründung 1996 …   Deutsch Wikipedia

  • Mobile 2.0 — Mobile 2.0, refers to a perceived next generation of mobile internet services that leverage the social web, or what some call Web 2.0. The social web includes social networking sites and wikis that emphasise collaboration and sharing amongst… …   Wikipedia

  • mobile.de — Datei:Mobile.claim 3C 12mm.svg Rechtsform Gesellschaft mit beschränkter Haftung Gründung 1996 Sitz Berlin Leitung Martin Tschopp …   Deutsch Wikipedia

  • mobile — mo‧bile [ˈməʊbaɪl ǁ ˈmoʊbiːl] noun [countable] informal TELECOMMUNICATIONS a small phone that you can carry with you; = mobile phone: • Phone companies are trying to make the fraudulent use of stolen mobiles more difficult. * * * Ⅰ …   Financial and business terms

  • Mobile — Mo bile, a. [L. mobilis, for movibilis, fr. movere to move: cf. F. mobile. See {Move}.] 1. Capable of being moved; not fixed in place or condition; movable. Fixed or else mobile. Skelton. [1913 Webster] 2. Characterized by an extreme degree of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Mobile — steht für: Mobile (Kunst), hängendes Gebilde, das von einem Luftzug bewegt werden kann Mobile (Freiburg), ein Dienstleistungs und Beratungszentrum für umweltverträgliche Mobilität und Tourismus neben dem Hauptbahnhof in Freiburg (Breisgau) Mobile …   Deutsch Wikipedia

  • Mobile — «Mobile» Сингл Аврил Лавин из альбома Let Go …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.